Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LivRacine

Histoires de livres, de lectures et d'écriture.

Ni Charlie ni Shekau

Publié le 14 Janvier 2015 par Racine Assane Demba

Marche de Boko Haram: 2000 morts selon les organisateurs, 150 selon la police.
Tellement réussie qu'il ne reste plus rien de la ville de Baga où elle avait lieu. Mais tellement pas drôle que ça ne retient l'attention d'aucun chef d'Etat ni n'inspire de caricatures tirées à des millions d'exemplaires...ce n'est que de "l'humour africain"...
Les morts de Baga n'étaient pas des plaisantins, ils ne revendiquaient rien, ni droit d'offenser, ni revendication d'une quelconque irresponsabilité. Pourtant les sbires de Shekau qui se sont abreuvés à la même source que les Kouachi et autres Coulibaly du monde entier, ne les ont pas épargnés.

Des hommes, des femmes qui se démenaient pour nourrir, habiller, éduquer leurs enfants. Des enfants qui commençaient à peine à dessiner leurs rêves de liberté dans la tolérance et le respect mutuel; des enfants nourris à la sève de " tu ne tueras point", "si tu tues un homme, tu as tué toute l'humanité" mais aussi "tu n'offenseras point ton prochain", "tu ne fouleras pas au pied le point d'appui d'un homme qui tient debout", "tu n'insulteras aucune dignité", "tu n'attiseras aucune haine".

Ceux qui ne sont ni Charlie, ni Shekau ont joint leurs voix à celles des Charlie qui poussent un peu partout à travers le monde pour condamner l'acte ignoble de Kouachi, celui de Coulibaly. Mais quand il a fallu condamner le maître de l'horreur Shekau, peu de Charlie se sont joints à eux…

 

Ni Charlie ni Shekau
Commenter cet article